31 juillet 2006

Triste...

Aujourd'hui, un cheval s'en est allé galoper dans les vastes prairies des cieux, en compagnie de beaucoup d'autres chevaux... Il ne sera plus jamais malade, il n'aura plus jamais mal et il vivra une éternité... C'était un joli cheval de 3 ans seulement, comme quoi la vie est injuste parfois... Il a fait le bonheur de son humaine, il est passé dans sa vie comme un rêve, un doux rêve... et il viendra j'en suis sure lui faire une bise dans son sommeil... Il s'est battu comme un lion, il a refusé l'inéluctable, et il a presque... [Lire la suite]
Posté par mischipou à 22:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juillet 2006

Farniente....

Bon, faut quand même que j'entretienne ce blog... Il faut dire que, en ce moment, y'a justement pas grand chose à dire Disons que la Chieuze et moi nous accordons de semi-vacances, Mademoiselle passe toute sa nuit dehors, au pré, avec son pote et dors toute la journée dans son box, à l'ombre, vu la chaleur... Quand à moi, ben il fait chaud . Et quand il fait chaud, moi je me liquéfie... Pas courageuse pour un sou, 40° me font reculer prestement entre les murs de ma maison, tous ventilos branchés...Alors je vais voir la Chieuze le... [Lire la suite]
Posté par mischipou à 21:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 juillet 2006

Peste !!!!

Bon, et bien aujourd'hui, La Chieuze re-mérite son surnom de Chieuze Déjà Dimanche, où je voulais, vu la chaleur étouffante, me faire une ballade cool au pas, j'ai eu droit à la barraque à frites , ce soir, Mademoiselle a décidé, que non, décidément, on est bien mieux à faire n'importe quoi, à fond la caisse de préférence... Bref, un travail au pas à peu près passable, et au trot, infecte !!!!!!!!! Une Chieuze des grands (mauvais) jours, une Chieuze de luxe, une Chieuze en grande forme, une vraie Chieuze quoi Et moi qui... [Lire la suite]
Posté par mischipou à 21:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 juillet 2006

Plier, déplier...

Aujourd'hui, je me sens d'humeur taquine Je décide donc de seller, (avec le bel amortisseur, que je ne quitterai pour rien au monde ), m'en vais dans le manège (et oui, on recherche l'ombre et la fraicheur toute relative), et demande à la Chieuze de "se porter" un peu plus...  Au pas, tout va bien, on commence par un travail bas (et rond !), puis on remonte (j'ai un peu l'impression de faire pecheur à la ligne, je mouline, je mouline ), et mademoiselle Chieuze remonte gentiment... Du coup, on va corser un peu... [Lire la suite]
Posté par mischipou à 20:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]